Le Pouli'Grain de sel

Lunatique poursuit son tour des plages. Après Oléron où nous avions fait des trous dans le sable et embrassé les poissons, nous avons trempé les chaussures dans l'eau et ramassé des coquillages au Pouliguen, à l'occasion de Nau Belles Rencontres.

Revenons z'à nos moutonss, il s'agissait tout de même d'un salon du livre, où les bénévoles de l'association veillaient au confort des invités.

Incroyable mais vrai, on trouvait aussi des livres sur le stand Lunatique

Quelle délicate attention que d'offrir à l'éditeur le même lot qu'à l'auteur ! Ainsi, pour le Prix de la Nouvelle salée, attribué au texte court, Le Strudel aux pommes (A. Nebojša), Lunatique a reçu son sac de sel de Guérande. 

Lunatique entre À pas de loups et Aux Forges de Vulcain, on a vu pire.

Du dortoir au salon du livre, passage obligé le long de la plage

Soirée lecture impromptue au Mondès, où chacun disposait de 4 minutes pour lire un extrait d'un ouvrage de son choix.


Alain Mana, Cénomane

Eric Pessan

Frédérique Manin, Le Sel des mots

Neil Jobard, Chants d'orties

Franck Pruja, éditions de l'Attente
Esther Modié, Les Inaperçus

Galia Tapiero, Kilowatt

Thierry Bodin-Hullin, L'Œil ébloui

Frédérique Manin, Le Sel des mots


Marie Queney, La Palissade

Du sable, du vin et des éditeurs,
vous vous attendiez à quoi ?

Retour au chaud (au café Lecture gourmande) pour une étude de cas : Mars, de Fritz Zorn, publié par France Loisirs. De quoi divertir des éditeurs avertis.


Cités en bons derniers, parce qu'ils n'apparaissent pas sur les photos : Le Chemin de Fer, les éditions du Sonneur, Le Nouvel Attila, Utopiques, les éditions de l'éléphant, et tant d'autres sélectionnés avec soin, pour la qualité de leur travail et la diversité de leur catalogue.
Merci à toutes ces belles personnes qui ont veillé trois jours durant (mais œuvré tout au long de l'année) pour faire de Nau Belles Rencontres un salon du livre où il fait bon être.

Commentaires

Articles les plus consultés