Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2014

«  Un regard curieux, lucide, amusé, tendre et parfois un peu cruel »

« Les filles perdues de ce livre de Stan de Marillac sont des filles, ordinaires, petites filles grandies trop vite dans une société pas faite pour elles. Fragiles et fortes à la fois, elles tentent de devenir elle-mêmes, malgré les obstacles. [...] Elles sont aux prises avec le quotidien le plus banal mais leurs regards poétiques sur le monde parviennent à le réenchanter.La seule chose que l'on sache de Stan de Marillac et qu'on peut lire en quatrième de couverture, c'est qu'"elle est une fille comme les autres". En tout cas, cette fille-là a une belle plume et, à travers ses héroïnes (Morgane, Lucille, Léa, Véra, Clémence, Caro, etc.), elle pose un regard curieux, lucide, amusé, tendre et parfois un peu cruel sur ses contemporains qu'elle observe dans le métro ou dans les parcs.[...]Stan de Marillac réussit à se mettre le lecteur dans la poche grâce à sa justesse de ton, à sa finesse d'observation et son écriture extrêmement sensible. Si l'on aj…

Le Zip-Zapping des Lectures buissonnières

Après le compte rendu de Marianne, les remerciements de Christian, il était grand temps que Lunatique y aille de son petit mot sur Les Lectures buissonnières. Allez, hop ! C'est parti ! Le petit mot sera donc : « Super ». Difficile de faire plus synthétique tout en disant vrai.
Le reste en images, je n’ai pas trimballé mon gros appareil photo pour des clopinettes ! Où l’on fait la connaissance de la compagnie Zip-Zap ; où l’on découvre les rues, le jardin botanique, l'étang et les ruines du château de Saint-Aubin-du-Cormier ; où l’on surprend les auteurs Marlene Tissot, Marianne DesroziersGaëtan Lecoq, ou encore Carmen Pennarun, Georgie de Saint-Maur, ainsi que le peintre William Mathieu (qui exposait quelques-unes de ses toiles les plus récentes), Bruno Duval (librairie L’Encre de BretagneAnne-claire Vilbert (dynamique et sympathique bibliothécaire qui orchestra avec brio cette journée) et Mireille Lacour (La Part commune).








Librairie coup de cœur : La Butineuse

« La Butineuse est une librairie associative sans murs ni fenêtres. La butineuse se veut un espace-temps d’échange d’idées, de savoirs, de pratiques, un lieu multiple dont les seules limites sont nos propres convictions. Avec trois tables, des tréteaux, des livres et du café, La Butineuse se propose de provoquer une Zone A Créer.Nous fouinons, cherchons, butinons parmi les Editeurs indépendants et militants, les textes libres de droits, les revues critiques ou inventives,  les graines et les jeux coopératifs, pour trouver des petites perles qui font sens pour nous. La Butineuse vous propose de venir picorer dans les expériences passées et présentes des idées pour un monde à construire.Au-delà de l’espace marchand, la Butineuse est avant tout un lieu où s’emparer d’outils critiques pour affiner nos pensées et nos actes et essaimer à son tour où le vent nous porte.
Le salvéoles de la Butineuse sont remplies d’écrits touchant à l’autogestion, la critique sociale, les émancipations (genre,…