Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2014

C'est vous qui le dites... à propos de L'Enfance crue

« Ça commence dans les airs, avec des fantômes (allusion à Borgès), ça se prolonge sur terre, dans une forêt remplie de bruits étranges, ça se termine dans l'eau, une eau "pure et cristalline" où Ligie, jeune ado fugueuse, achèvera sa métamorphose...Les phrases sont courtes et incisives. Le rythme effréné. Quelques mots suffisent pour que l'on bascule avec bonheur (celui de la lecture), et avec crainte (celle-là nocturne!) dans le monde magique de l'enfance !Un vrai bon petit bouquin! »
Philippe Sarr

C'est le moment où jamais de rappeler que Marianne Desroziers dédicacera L'Enfance crue au salon de Castillonnès, dimanche prochain.

Au Barra'Belles

Le Barravel (5-7, rue d'Embas, 35500 Vitré) prête gentiment sa salle aux débordements Lunatique et accueille,le samedi 29 mars, à partir de 20 heures,
A. S.Nebojša, qui présentera La toute petite fille monstre,
prix du Premier Roman 2014.
«Il y avait là-bas, il y a bien longtemps, une petite jeune fille de 16 ans. Son ventre appelait le plaisir, ses bras la lutte, ses mains le combat. On parle encore de Monika aux enfants nés après-guerre. Et son ombre gracile flotte parfois, les soirs de gros temps, dans les rues de Brčko, abandonnées par la population frileuse. De temps à autre, on parle encore d’elle, « la toute petite fille monstre des Balkans ».« Ma Monika s’évaporera au moment même où vous tournerez la dernière page de ce livre. Mais sachez qu’il existe une Monika quelque part sur cette terre. Les faits relatés dans la première partie du roman, ceux qui se déroulent pendant la guerre, ont été racontés devant le TPIY (Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie) par ceux …

Enlivrez-vous

La Ville de Liège a lancé, depuis le mois d'octobre, un cycle de rencontres littéraires (intitulé « L'apéro littéraire »), en général un vendredi par mois, afin de mettre à l'honneur les auteurs liégeois.Une rencontre aura lieu le vendredi 4 avril 2014 à 18 heures à l'auditorium du Musée Grand Curtius, autour de la thématique « La nouvelle au féminin ». Parmi les invités : Nadine Janssens, auteur du recueil Histoires marmonnées.
Un programme alléchant pour un délicieux moment !

Mari'Jehanne

Nous la connaissons surtout pour L'Enfance crue (coll. 36e Deux Sous), mais Marianne Desroziers est née par hasard, en été 1978, dans le Sud-Ouest. Par chance, sa mère lui a transmis l'amour des livres, ouvrant ainsi une porte vers l'imagination. Merci, Maman.Depuis, le vice de la lecture profondément ancré en elle, elle passe son temps à lire (Woolf, Borgès, Cortazar sont parmi ses écrivains préférés), à écrire (Lisières, son premier recueil de nouvelles a été publié aux Penchants du Roseau en 2012) et à observer les gens.Elle dirige aussi une revue littéraire numérique (L'Ampoule) et partage ses lectures sur le blog Le Pandémonium littéraire. Comme si cela ne suffisait pas à remplir ses journées, elle vient de créer l'association Des Livres et Nous pour promouvoir la lecture, le livre et la lecture au niveau local.Elle vit, aime et travaille à la frontière du Lot-et-Garonne et du Gers et s'en réjouit !


Après Mailles à l'envers de Marlene Tissot et Pas moin…

Un nouveau chapitr'eau vitréen

Les Sportiviales 2014 se préparent, les participants s'échauffent avant le marathon de trois jours que durera ce festival du loisir sportif et culturel.
« Le livre est une rencontre. Il agrandit notre horizon et l’ouvre à d’autres milieux, d’autres personnages que ceux que nous côtoyons au quotidien. Tous les écrits mènent à cette découverte et c’est le privilège de la lecture que de nous les faire vivre de l’intérieur. D’une manière ou d’une autre, le lecteur confronte le monde d’autrui avec son univers à lui ; de l’expérience de la lecture, il en sort toujours enrichi. Car, en ajoutant de nouvelles pierres à son propre édifice, il apprend au final à mieux se comprendre lui-même .Entre la fiction et le documentaire, le romanesque et la poésie, le livre jeunesse et l’album pour petits, la bande dessinée et l’essai, le roman historique et le fantastique, les récits de vie et les polars…… il y a forcément un livre qui vous correspond ! »
Y.L.
Petit aperçu des réjouissances :
Et l'on…

Prise de la Bastide

Marianne Desroziers sera au salon du livre de Castillonnès le samedi 5 avril dès 10 heures, dans le cadre des Printemps de la Bastide, afin d'y présenter L'Enfance crue et Lisières (recueil de nouvelles paru aux éditions Les Penchants du Roseau en 2012). Deux livres à dédicacer, sûr qu'elle aura bien des choses à vous dire !Pour sa 4e édition, le salon du livre de Castillonnès accueillera en rencontre-dédicaces, pas moins de 25 auteurs à la salle Carbonnier.La Mairie de Castillonnès et l’équipe de bibliothécaires salariés et bénévoles souhaitent mettre en place un événement convivial pour favoriser des rencontres et échanges entre des auteurs et des lecteurs. Beaucoup d'activités sont prévues pour animer cette journée qui se clôturera par une ballade avec Janouille dans la bastide.

De l’autre côté de l'Enfance

«Marianne Desroziers est originaire du Sud-Ouest, sa passion des livres ouvre la porte sur l’imaginaire que lui a transmis sa maman. Cette porte elle l’ouvre pour le lecteur de L’Enfance crue. Ligie est une petite fille orpheline dont les goûts et l’imagination ne sont pas en accord avec son âge. Ligie a deux personnalités, l’une pour plaire aux adultes et l’autre qui lui permet de passer « de l’autre côté, dans un monde fantastique ». L’Enfance crue attache son lecteur dans l’imaginaire de Ligie, pour savoir pourquoi et pour comprendre. A lire sans modération. »La Dépêche

Habitants du Mans, soyez BéNids !

« Incitation à la promenade dans le milieu des brasseries parisiennes en compagnie de Pic Paris, cajoleur de rêves, rebelle et poète, qui entre deux verres de vin, refait le monde ! Une jolie surprise pour les nostalgiques de Jacques Prévert. »Ouest-France

Nanook & Monika

Nanook est un webzine breton publiant depuis 2001 des articles et des interviews sur divers thèmes : culture, médias, sorties, sport, voyages.Cette semaine, c'est La toute petite fille monstre, d'A. S. Nebojšaqui est mise en vedette.

« Pour résumer, je vous conseille la lecture de La toute petite fille monstre, vous en ressortirez grandi d’un « je ne sais quoi » qui fait que cette lecture n’est pas banale, ce n’est pas une lecture comme les autres. »
Chronique complète

Allez, Marianne !

C'est officiel : Marianne Desroziers a rejoint le club très sélect des Sistoeurs.


Lire Seconde Peau, sa nouvelle.

Ah, Laval ! ça promet !

Tout beau, tout nouveau, le programme du Festival du Premier Roman qui se déroulera du 17 au 20 avril prochains, à Laval.
Tandis que A. S. Nebojša, invitée pour son roman La toute petite fille monstre, papillonnera de café gourmand en cafés littéraires, les éditions Lunatique présenteront leur catalogue sous le chapiteau installé place de la Trémoille.







Tandis que A. S. Nebojša, invitée pour son roman La toute petite fille monstre, papillonnera de café gourmand en cafés littéraires, les éditions Lunatique présenteront leur catalogue sous le chapiteau installé place de la Trémoille.Avec nous, pour dédicacer leurs derniers livres, Pauline Louis (Le Nid) et Charlotte Monégier (Petite Fille).
Un bel événement en perspective : quatre jours de festivités littéraires, spectacles, rencontres, tables rondes, dédicaces et gourmandises ; que demandez de plus ?

Cultur'Elles

Quelques jours seulement après la journée de la Femme, le Centre culturel de Chénée a souhaité organiser, du mercredi 12 mars au dimanche 16 mars 2014, sa 8e édition de Autour de la Femme, un festival qui met à l’honneur « des femmes belles, intelligentes, intéressantes, atypiques, originales, ordinaires ou artistes » durant 5 journées au programme chargé. Le festival s’ouvrira sur un événement accessible gratuitement à la bibliothèque de Chénée : Nadine Janssens contera des extraits de son recueil de nouvelles Histoires marmonnées paru aux éditions Lunatique. Elle y parlera des femmes de lettres et de combats qui la touchent telles que Virginie Despentes ou Simone de Beauvoir. 
Pendant les 4 journées suivantes se tiendra une boutique éphémère, où apprécier, admirer et se régaler du travail d'artistes et d'artisanes. Exposition, concert, spectacle de danse se succèderont pour agrémenter ce festival Autour de la Femme. Découvertes de tous genres, toujours centrées autour de la …

Au Fil des pages

En résidence en Camargue, au début de l'année, Jérémie Lefebvre a eu l'occasion de parler de Danse avec Jésus lors de son passage dans l'émission Au Fil des pages, sur Radio Alliance Plus.Vous pouvez réécouter l'enregistrement ici. L'émission s'ouvre sur le premier roman de Jérémie, La Société de consolation, et apporte un nouvel éclairage sur le travail d'écriture de la saga familiale des Sauveur (Danse avec Jésus). Passionnant.

Enfance crue et pizza cuite au four

Pour ceux qui n'ont pas pu faire le déplacement, voici quelques photos souvenirs de la soirée autour de L'Enfance crue qui a eu lieu le 8 mars, à Mézin.
Mince ! Ce n'était pourtant pas faute d'avoir été prévenus !

Article de Sud-Ouest du 8 mars 2014
crédit photo (c)Francis Sigl, 2014
Il paraît que la pizza a remporté son petit succès. Et la lecture d'extraits aussi. Bravo, Marianne, pour cette belle initiative ! Et merci au talentueux William Mathieupour le reportage.

Un café et l'édition, s'il vous plaît !

Le Journal de Vitré, 7 mars 2014
1.    C’est quoi un, café littéraire ?« Tout d’abord privilège des hommes de lettres, c’est à partir du xixe siècle que les artistes trouvent refuge dans ces “temples de l’intelligence”. Lieux de rencontre et source d’inspiration, les cafés furent, pendant deux siècles, témoins de la naissance de nombreux courants artistiques […]. », Gérard Georges Lemaire, Cafés d’autrefois« L’histoire des cafés est indissociable de celle de la création artistique. À la fois agora et havre de solitude, ils rassemblent les artistes depuis le début du xixe siècle. », Gérard Georges Lemaire, Cafés d’artistes à Paris... Hier et aujourd’hui
Le café littéraire est symptomatique d’une nouvelle génération d’équipements culturels de proximité : cercles d’amateurs éclairés, bibliothèques de rue, spectacles, circulation d’inédits, soutien à l’écriture… Le café littéraire répond à une réalité très actuelle, banalisée : le besoin de lieux conviviaux de rencontres et d’échanges.Plais…

T'as Beaumarchais, ça n'avance pas comme tu voudrais

Benjamin Taïeb fait parler de lui avant même la parution de son premier roman, aux éditions Lunatique,Journal d'un fœtus.
En effet, lauréat de la bourse Beaumarchais d'aide à l'écriture, il a le bonheur de voir sa dernière pièce, C'est l'heure les enfants, lue au Théâtre de l'Aquarium, lundi prochain, 10 mars.

Du côté des éditions Lunatique, son romanJournal d'un fœtus verra le jour en même temps que plusieurs autres titres, dont Phare intérieur de Thierry Moral. Pour l'heure, tout ce que nous pouvons révéler de ces prochaines parutions, c'est que  c'est du bon, du très, très bon, même.