Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2013

C'est vous qui le dites… à propos de La toute petite fille monstre

Présélectionné dans le cadre du Festival du Premier Roman de Chambéry 2014, La toute petite fille monstre d'A. Nebojša, est présent sur le site d'Alphalire.

Beaucoup de lecteurs, déjà, ont succombé au charme de Monika. Et vous ?

Effet bluff

Le 22 novembre dernier, dans le cadre de ses activités au sein de l'A.D.A.N., Thierry Moral faisait une lecture de Fred Loram à la maison d'arrêt d'Annœuillin.Le compte rendu est signé Brigitte Cassette qui l'accompagnait pour présenter un recueil de poésie :« A mon arrivée à Annœullin, Thierry se trouvait déjà sur place, décontracté, comme à son habitude. Et c’est en bavardant que nous avons pénétré dans cette forteresse imprenable où les grilles d’acier ont remplacé les douves profondes. Nous l’ignorions encore, mais cette journée allait être placée sous le signe d’un humour en pointillé qui nous colla aux semelles de l’entrée jusqu’à la sortie. »Toute la rencontre est ainsi déroulée avec fringante et bonne humeur. « le livre de Thierry, qui porte le nom de son héros, Fred Loram, narre les aventures d’un ex-taulard. Autant dire que le livre fit mouche, le public et la cible se rejoignant au cœur.[…]Les détenus le pressèrent de questions. Lui, l’écrivain, avait donc é…

C'est vous qui le dites… à propos de Funambules

« Ouvrir les pages de Funambules, c'est partager un fil narratif souple et accrocheur avec une poignée de personnages. Tantôt introvertis, tantôt à la recherche de leurs propres modes d'expression, ils traversent un été chaud et bouillonnant au tout début des années 90. La chute du mur de Berlin n'est pas très loin, l'éclosion du mouvement grunge n'est pas en retrait, le Paris underground vit au rythme des ouverture et fermeture des squats…Que l'on se sente concerné ou non par ces thèmes, ambiances, situations, on ne peut pas ne pas s'attacher à tel ou tel personnage. La force du roman choral est là : le croisement des vies, des chemins, des choix et des non-choix. L'écriture est juste, précise et sensible. Les dialogues sont soignés et vivants. Cela donne envie de lire la pièce de théâtre du même auteur [Abgrund]. Bonne lecture. »
Critique rédigée pour Libfly

C'est vous qui le dites… à propos de Tout pour Titou

« Quel souffle, et quelle maîtrise ! J'en tremble encore. Une énorme claque comme je les aime. »

C'est vous qui le dites… à propos de Pas moins que lui

« Ce qu'il y a de fort avec Violaine Bérot, c'est qu'on se demande comment elle va s'en sortir avec si peu, et finalement ça tient… comme le sexe d'Ulysse. »

En droite ligne éditoriale

Accroché parmi d'autres romans sur la ligne éditoriale régionale, Adrien de la vallée de Thurroch, deDenis Tellier, déploie ses ailes de corbeau dans le RCA MAG n° 87(magazine de la Région Champagne-Ardenne).

« La vallée de Thurroch était située dans les Ardennes. Elle se trouvait le long d’un défilé d’est en ouest coupant la forêt d’Argonne. Une colline, la Butte d’Attila, surplombait une partie de cette vallée, sur le massif forestier de Nègremont. On sait aussi que Thurroch, à l’origine, prenait un “e” à sa terminaison. La légende dit que ce sont des gnomes qui se sont disputés et arraché ce “e” en festoyant au centre d’une clairière sous la pleine lune… »

Livres d'hiver et variés

Premier salon de l'agenda 2014 : Livre d'Hiver, le 19 janvier, à Montgiscard, près de Toulouse (informations pratiques).Y est conviée Violaine Bérot, pour dédicacer  Pas moins que lui.

Connaissant Violaine, elle ne manquera pas d'évoquer ses autres publications chez LunatiqueTout pour Titou et, à venir bientôt, Jehanne.


Et pour faire connaissance avec Jehanne, rien de mieux qu'un premier extrait :
Je m’appelle Jehanne. J’ai dix-neuf ans. Dans peu de temps je serai morte.Ils ont dit qu’ils me brûleraient vivante. D’habitude il y a derrière le bûcher un bourreau qui étrangle le condamné avant la première flamme. Pour moi ils ont dit vivante.Sans doute est-il temps que je meure. J’ai vécu trop fort. Peut-être, plus longtemps, me serais-je usée d’amour.
Jehanneest le premier roman de Violaine Bérot  Vingt ans plus tard, il n’a rien perdu de sa fraîcheur.Rebelle et amoureuse, la Pucelle d’Orléans devra livrer ici la plus difficile des batailles, contre son statut d’icône, en…

Carie Xmas !

Cadeau de Denis Tellieraux éditions Lunatique. La meilleure blague Carambar depuis longtemps !

Les bonnes résolutions à 300 dpi pour le début d'année 2014

Le point en mots, le chic des photos

Ce n'était pas un salon mais un vrai gala qui s'est tenu le week-end dernier à la CCI de Lille (article de La Voix du Nord). Salle prestigieuse et exposants de qualité. Joyeuses retrouvailles (Les Carnets du Dessert de Lune, Les éditions du Chemin de fer, La contre allée, aussi), et intéressantes découvertes (M.E.O., La Fontaine, Le Rosier grimpant, L'Âne qui butine, Cassandre/Hors champ et tant d'autres).Installation des stands
Thierry, prêt pour une journée de dédicaces
Petit clin d'œil aux Penchants du Roseaudont nous ne saurions que trop vous recommander la lecture du petit dernier, Cargo Blues de Yasmina Hasnaoui (« Depuis chaque nuit je m'échine sous la lampe. Je voudrais tant te dire mais je n'y arrive pas. Je crois que l'écriture se moque de moi. Elle me fait raconter. Seulement. Alors je raconte… »)
Thierry Moral parle théâtre avec Jeanine Pillot (La Fontaine)
Filles gourmandes achètent Filles perdues
Tea time!
Stand des Carnets du De…

C'est vous qui le dites… à propos d'Adrien de la vallée de Thurroch

« Quel étrange univers, insituable (dans l'espace, même s'il est nourri de tes lieux, peuplé de tes fantômes, et dans le temps, puisque je nous vois errant, ton Adrien et moi qui le suis dans cet espace ouvert aux rencontres et au merveilleux, dans un Moyen Age qui emprunte aux forêts de l'enfance, comme à la "fantasy", mais qui est aussi l'enfer de la Grande Guerre). Oui, ça brasse, ça …

C'est vous qui le dites… à propos de La toute petite fille monstre

Comment une petite fille se retrouvant dans un tourbillon de haine, de peur, dans un climat de guerre fratricide,  en arrive à se sentir forte en tuant, torturant ? 
Est-ce pour ne pas mourir ? Est-ce pour ne pas tomber elle-même dans les mains des bourreaux ? 
En tous cas, l’auteur nous fait frémir en nous relatant la vie de cette « toute petite fille monstre ». Quand tout est fini, elle vit. Mais vit-elle comme elle aimerait vivre ? Ce roman est dur, bien écrit. Les phrases résonnent, sèches, courtes. On a envie d’aimer cette gamine, d’essayer de la comprendre, mais on a aussi envie de la neutraliser à jamais. 
Un extrait qui m’a plu :« … Elle n’a pas le droit de capituler. Parce qu’elle est exceptionnelle et différente. Il y a en elle ce qui manque au plus grand nombre. Le courage de la haine, le dévouement à la vie quel que soit le tournant que prend celle-ci…  » Un retour de lecture signéMarie Chevalier, qui écrit aussi (romans, nouvelles et poésie libre, comm…

Un salon vraiment cool'age

C'était samedi, dans le cadre du salon du livre de Loos, Thierry Moral, entre deux ventes deFred Loram, a exposé et animé un atelier collage :



Une autre facette de Thierry, que vous pouvez admirer tout au long de l'année, à raison d'un collage par jour, sur son blog : tmor.